Biostimulants for resilient plants

Les biostimulants sont des éléments vivants ou non vivants qui peuvent être appliqués aux cultures pour améliorer leur croissance et leur développement, ainsi que leur capacité à tolérer les stress, augmentant ainsi la résistance et la santé générale des plantes. Ces produits façonneront l’avenir d’une agriculture et d’une horticulture durables, qui devront désormais s’adapter à une approche plus écologique.

De quelle manière les biostimulants affectent-ils ces plantes ? En effet, ils sont capables de résister à divers facteurs de stress environnementaux tels que la sécheresse, la chaleur, le froid, la salinité, les ravageurs et les maladies. Les biostimulants sont donc intéressants pour les méthodes de production végétale plus durables et plus respectueuses de l’environnement. Ces biostimulants favorisent également la croissance des racines et des pousses, augmentent le nombre de fleurs et de fruits et améliorent la qualité des cultures, ce qui se traduit par une augmentation du rendement.

Biostimulants can help to reduce the use of traditional plant production products

Alors que le changement climatique continue de modifier les schémas météorologiques et d’augmenter la fréquence des événements climatiques extrêmes, il est plus important que jamais de disposer de plantes capables de s’adapter à des conditions changeantes. Cela est particulièrement vrai dans les régions où la sécheresse, les vagues de chaleur et d’autres événements liés au climat sont plus fréquents ces dernières années. Il convient de mentionner que les biostimulants peuvent contribuer à réduire l’utilisation des produits de production végétale traditionnels, mais qu’ils ne les remplacent pas complètement. Dans certains cas, des intrants synthétiques peuvent encore être nécessaires pour lutter efficacement contre les ravageurs et les maladies.

Il est clair que l’utilisation de biostimulants constitue une avancée importante pour l’agriculture et l’horticulture durables et que nous pouvons créer un système alimentaire plus résistant et plus respectueux de l’environnement, capable de mieux répondre aux besoins des personnes et de la planète dans les années à venir.